La Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest ou CEDEAO a organisé un forum sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique à Dakar. La rencontre a eu lieu le 11, 12 et 13 octobre 2017 et on peut dire que les participants ont pris des résolutions très prometteuses, non seulement pour les populations, mais aussi pour l’environnement.

Une région riche en sources d’énergie

Lors de son intervention à ce forum, le président même de la cérémonie et Directeur de Cabinet du ministre du Pétrole et des Énergies Renouvelables sénégalais, Monsieur Mahamoudou Diop n’a pas manqué de souligner que la région CEDEAO profite de nombreuses sources d’énergies naturelles et il serait, donc, temps de lutter contre cette pauvreté énergétique qui y sévit. Le soleil est la plus grande source d’énergie verte disponible dans cette sous-région africaine au climat très chaud. L’exploiter grâce aux panneaux solaires, dont tous les aspects peuvent être vus sur solaire-infos.com, apporteraient bien de nombreux avantages à tous les pays concernés. Mais il est également possible d’exploiter les énergies hydraulique et éolienne pour soulager, voir pallier le manque énergétique de la région.

L’objectif : l’accès universel à l’énergie en 2030

A l’issu du forum, les pays membres ont convenu d’atteindre l’accès universel à l’énergie en 2030. Chose tout à fait faisable si tout le monde s’y met, compte tenu de l’abondance des sources naturelles dans la sous-région. Pour atteindre ce précieux objectif commun, les États membres sont invités à tout mettre en œuvre pour augmenter à 35 % la part des énergies propres dans le mix de l’électricité globale de la CEDEAO en 2020 et 48 % en 2030. L’implantation de grandes centrales hydroélectriques dans les pays membres devraient avoir lieu au cours des années à venir. Des prospectus d’investissement ont été mis en place en vue de développer un ensemble de programmes et de projets à réaliser pour atteindre cet objectif.