Vous souhaitez compléter vos revenus pour votre future retraite? L'assurance-vie et le PERP peuvent vous y aider, en vous versant le moment venu un capital ou rente supplémentaire.

L'incertitude sur le versement des retraites du régime général dans les 30 prochaines années incite les futurs retraités à se constituer une épargne de précaution, en vue de leur départ en retraite. Avec une fiscalité intéressante, l'assurance-vie et le PERP restent les meilleures solutions pour disposer d'un complément de revenus.
Pour choisir son perp ou son assurance vie les professionnels vous proposent leurs services dans l’obtention d’un contrat d’assurance correspondant à vos besoins.

Les deux cas offre la possibilité d’effectuer des versements réguliers sur votre contrat, jusqu'à votre départ en retraite. Pour ainsi dire sur une période plutôt longue. Une fois ces versements fructifiés, le souscripteur touchera le capital versé et les intérêts, à la sortie du contrat. Les deux contrats étant individuels et leur souscription facultative.

Assurance vie ou PERP, lequel choisir ?

Assurance-vie et PERP deux produits d’épargne retraite qui sont complémentaires. En termes d’investissement, il est possible d’investir sur les mêmes types de supports pour l’un comme pour l’autre et de bénéficier des mêmes performances. En revanche, là où il est possible de récupérer son capital à tout moment sur une assurance-vie, le PERP bloque les fonds jusqu’au départ en retraite et sert une rente viagère à son souscripteur. Cette complémentarité permet au souscripteur d’avoir à la fois du capital disponible en cas de besoin actuel ou futur et un complément de revenus jusqu’à la fin de sa vie.

Pour finir, faisons le point sur la fiscalité. L’avantage fiscal de l’assurance-vie se fait à la sortie : soit au moment du rachat avec une imposition sur les plus-values réalisées minorée (si le contrat a plus de 8 ans) soit au moment de la transmission. Tandis que le PERP offre un avantage fiscal à l’entrée en permettant de déduire les sommes versées sur le contrat des revenus imposables à hauteur de 10% de ces derniers.