Combien de fois sommes-nous passés devant un type perché sur un arbre avec un harnais de sécurité et des cordes pour le soutenir, en train de couper avec minutie et d’une main experte, les branches de cette arbre, en se demandant : en quoi consistait cette opération. L’élagage, l’une des pratiques les plus courantes pour limiter ou orienter le développement d’un arbre dans une zone urbaine ou boisée, s’effectue par des professionnels, ayant reçu une formation spécifique. Cependant, l’arbre naturellement a aussi la possibilité d’éliminer ses branches trop basse, par un processus d’élagage naturel en abandonnant biologiquement les branches, ou parfois une partie de la descente de la cime, pour permettre l'optimisation des ressources et des dépenses d'énergie de l'arbre. La glace et la neige effectuent aussi un élagage naturel, ainsi que le poids excessif des fruits et le vent.

Qu’est-ce que l’élagage

Bien qu’elle soit simplement une opération qui consiste à diminuer le nombre et la longueur des branches d’un arbre ou d’un végétal, l’élagage ne peut être effectué par tous, car cette activité parfois dangereuse, requiert une formation préalable. Seul le personnel ayant la formation d’élagueur (certificat de spécialisation : taille et soins des arbres niveau 5) peut intervenir sur un sujet arboricole ou végétal, et selon certaines règles concernant la sécurité, les dimensions de l’arbre et l’objectif souhaité. Plusieurs entreprises dans l’hexagone se sont tournées vers ce type de prestation tel Montfort Elagage qui présente une équipe dynamique d’élagueur expérimenté. Selon les caractéristiques que présentent un arbre, son état phytosanitaire, son aspect, sa croissance, on peut élaguer pour permettre un développement plus harmonieux de l’arbre, préserver la qualité du bois, conserver les végétaux en bonne santé, maintenir la forme naturelle des arbres

Différentes technique d’élagage

L’élagage couramment appelé arboriculture ornementale se décline en trois mode, l’élagage fruitier, sylvicole et ornemental. Pour procéder à l’Élagage fruitier ou arboriculture fruitière, il faut tailler l’arbre fruitier afin de stimuler sa production de fruit. En ce qui concerne, l’élagage sylvicole, il faut limiter le développement des nœuds, pour améliorer la valeur commerciale de la bille de bois et remonter régulièrement la couronne des arbres destinés à la production de bois d’œuvre. Puis l’élagage ornemental, qui permet d’adapter l’arbre et le volume aux conditions ou contraintes environnementales (habitation, ligne électrique, route, etc…) et de mettre en valeur son esthétique générale.